dimanche 10 mai 2015

Bonjour Printemps!

Enfin, j'ai complété mon premier demi-marathon. Un vrai demi. 

Après mon douloureux DNF en octobre 2013, j'ai voulu tenter un nouvel essai en mai 2014 au Demi-marathon de Lévis. Mais des bobos m'avaient fait joué de prudence. On ne m'y reprendrait plus: si je suis blessée ou borderline de l'être, je ne me présente pas. Point. On a beau me traiter de chicken (à la blague, évidemment) mais cette ligne de parti m'a bien servi jusqu'à maintenant.

Pour Victo, je savais que je m'y présentais en pleine forme. Pas de bobos qui traînent, pas d'inquiétudes. J'ai fait plusieurs sorties de 80-90 minutes au cours des dernières semaines et je me sentais bien à chacune d'elles. Ça r'gardait bien.

Bonjour Printemps est un très bel événement bien organisé à Victoriaville. J'ai choisi cette course parce que c'était un samedi, la veille d'une randonnée de vélo dans le cadre de l’événement Une fille qui court. La randonnée ferait donc office de récupération. J'ai finalement récupéré le lendemain mais en vivant une montagne russes d'émotions. Ceci est une autre histoire. Ensuite, y a que Victo, c'est à juste à 50 minutes de chez moi et finalement, deux bons coureurs dont Couette-de-feu m'avaient recommandé ce parcours.

Je me suis donc présentée très tôt le matin. Après l'inscription qui s'est faite en deux temps, trois mouvements, je suis allée me préparer dans les vestiaire du Cégep. Un petit réchauffement, un mot ou deux ici et là et il a fallu aller se corder pour le départ. Faisait assez beau, un peu humide mais un beau vent (!) nous gardait au frais. Je suis partie en contrôle, pas question de brûler des cartouches. Pour les deux premiers kilos, on descendait tranquillement vers une piste cyclable entourant un réservoir, parcours que l'on aurait à faire trois fois.



Quelques femmes courraient à mes côtés dans les premiers kilos. L'une d'elles soufflait et souffrait étrangement trop pour un début de demi. Je l'ai perdu dans la brume vers le cinquième kilo (note: y avait pas de brume, c'est au sens figuré). Après, pu de madames, y en avait 6 en avant et une cinquantaine en arrière.

J'ai bien aimé le parcours. Premier tour, c'est la reconnaissance: cette section est venteuse, ici il fait chaud, plus loin le vent me pousse dans l'dos. Au deuxième tour, on a des repères, on anticipe les sections plus difficiles. Au troisième: rebelote, c'est la routine mais c'est le dernier tour et on file à la maison. Une femme très dynamique a salué ma foulée au deuxième tour. Ça m'a donné un bon coup de fouet. Je l'ai revu au troisième tour et ses encouragements résonnent encore en moi. Tsé, des encouragements sincères, significatifs. J'ai bien pris soin de prendre du liquide aux stations et mes deux gels. Je me répétais que j'étais légère et relax.

Malgré ces p'tits soins, le retour à la maison fût pénible. Vers le kilo 17, les quads se sont mis à durcir. Y'étaient fatigués. On avait le vent frais du départ dans'face et la charmante descente des premiers kilos s'était transformée en douloureux chemin de croix pour moi. Le pace a baissé (trop à mon goût) les cuisses me faisaient mal. Je me consolais en me disant que mes bandelettes étaient bien tranquilles et que j'avais semé quelques monsieurs en chemin.

Je suis finalement rentrée à la maison. Le temps que j'ai fait m'a laissé un ti-peu amer. Je me serais attendue à 1 ou 2 minutes de moins (vous connaissez mon prochain objectif). Mais Coach du mental a vite fait de me remettre les yeux en face des trous: tu as fait ton premier demi, tu n'es pas blessée et tu as eu du fun quand même. Bon ok, d'abord... vu d'même.

1 44 h 50, 5 ième femme sur 12 dans ma catégorie et 7 ième femme over-all.

Merci Victo, tu as lancé ma saison 2015 et j'irai probablement te visiter plus souvent pour des courses maintenant que je te sais si acceuillante.

5 commentaires:

Pascale a dit…

La confiance que tu viens de regagner avec ce demi vaut bien plus selon moi que la minute ou deux que tu iras chercher bientôt. Ça faisait longtemps en plus ton dernier demi!

Et vrai qu'on ne dit jamais assez aux spectateurs à quel point ça peut aider.

Qu'un gros bravo. J'ai déjà hâte de voir comment tu attaqueras le prochain.

Bonne récup et merci pour aujourd'hui.


Isa a dit…

Merci à toi, ce n'était que le début d'une fin de semaine riche en émotions. Le prochain sera Tremblant 70.3.

Sylvie Vicaire a dit…

Toujours aussi inspirante Isabelle!
Bravo pour ton demi.

Isa a dit…

Merci Sylvie, au plaisir de se voir cet été! :)

Pascale a dit…

Tu parles bien de celui du 21 juin? Si oui je mets à l'agenda: Ondes positives, suivi «live», cris et sourires devant mon écran. J'ai déjà hâte! ;)