samedi 3 janvier 2015

Bye Bye 2014


La fin de l'année est une période que j'affectionne particulièrement. On planifie la prochaine année, on se remémore nos meilleurs et moins bons coups. C'est aussi le moment de de poursuivre encore cette année la tradition du recap annuel.




Meilleure expérience de course
Définitivement Timberman, pour l'ensemble de l'oeuvre. Je garde un beau souvenir du parcours et de ce beau week-end passé avec mon chum et nos partenaires de crime, Partner et Sherpa. Je n'aurai qu'à me remémorer les femmes qui m'ont dépassé l'une après l'autre à la course à pied pour motiver à courir pour tout l'hiver.

Meilleure course à pied
Je n'ai participé à aucune épreuve de course à pied cette année. Pour différentes bonnes et moins bonnes raisons. Je n'ai pas osé faire le demi-marathon de Québec que j'avais prévu, zavait peur à ma bandelette. Avec le recul, je trouve que c'est un peu plate. C'est pour cette raison que j'ai inscrit plusieurs courses à pied cette année au calendrier 2015.

Meilleur vélo:
La course à pied a peut-être été mise un peu de côté en 2014, mais pas le vélo. J'ai sorti de ma zone de confort en faisant des sorties en groupe et deux épreuves de vélo: le Défi Vélo-Mag (105 k) et une épreuve du GranFondo du Centre-du-Québec. Evidemment, c'est le Défi du Parc de la Mauricie qui remporte la palme du meilleur vélo cette année. Je suis très fière d'avoir complété cette épreuve pour une première fois, malgré la pluie et le froid.

Meilleure nage:
Ouf! C'est difficile de choisir une meilleure nage cette année. Je crois m'être particulièrement bien débrouillée à Tremblant (olympique). J'ai fait un temps que je considère représentatif de ce que je peux faire un piscine. Ne me demandez pas comment je m'y suis pris, par contre. C'est un mystère pour moi.

Moins bonne expérience de course:
Malgré une bonne natation, Tremblant (olympique) m'a apparu comme l'épreuve la plus difficile cette année. J'ai trouvé la course à pied vraiment pénible, j'avais tellement mal aux pieds. Mais reste que ce parcours est génial: faire deux fois la Montée Duplessis, c'est un bon challenge et l'ambiance du village pour la course à pied est difficile à battre! Dommage que cette épreuve se déroule maintenant la veille du 70.3!

Plus vilaine blessure
J'ai le plaisir de vous dire qu'aucune blessure majeure cette année ne m'a embêté cette année. Il y a eu des p'tits bobos ici et là, mais rien de grave. C'est vraiment une belle réalisation pour moi et je crois qu'elle est en partie attribuable aux changements dans l'approche d'entraînement, mais aussi au fait que je maîtrise mieux le «langage du corps». Vous savez, on lit ou on entends souvent qu'il faut écouter notre corps, que le corps nous parle, blablabla, mais encore faut-il connaître cette langue ! Y a pas de dictionnaire! C'est pas si évident pour une néophyte de différencier les bobos des blessures, la fatigue normale d'une fatigue malsaine. Mais je crois avoir appris à maîtriser beaucoup mieux ce langage cette année.

Meilleur nouvel équipement
Bien entendu, mon nouveau vélo de route! Il a roulé pas mal cette année...et je compte bien lui faire goûter la même médecine en 2015. L'autre pièce d'équipement qui arrive en seconde place, ce sont mes nouvelles chaussures de vélo. Ce fût une révélation de constater que les maux de pieds que j'endurais depuis deux ans étaient vraiment dus à une chaussure trop étroite pour moi.

Meilleur conseil reçu
Ce thème m'a demandé un peu de réflexion. Quels sont les mots qui m'ont le plus marqué cette année? Non, ce n'est pas un conseil technique. C'est probablement ce qu'un cycliste m'a glissé durant le GranFondo Centre-du-Québec. Alors que je lui disais qu'il y avait des femmes très fortes en vélo dans les compétitions de triathlon, il m'a répondu qu'il y allait toujours en avoir des meilleures et d'être fière de moi, de ce que je faisais. C'était particulier car ce cycliste était un pur étranger. Il a eu le courage de me dire ça, tout bonnement. Il ne s'en souvient probablement même pas, mais moi, si.

Si je décrivais mon année sportive en quelques mots
Changements, changements, changements. Trois entraîneurs en un an, c'est pas une super moyenne au bâton. Trois, me direz-vous? Oui...j'ai pas fait de la grosse publicité à ce sujet mais en novembre, j'ai amorcé la préparation de ma saison 2015 avec un nouvel entraîneur. Oui, c'est vrai que je n'ai pas été très stable, mais j'assume. Je me dis que ces changements m'ont été bénéfique: je suis sortie de ma zone de confort en vélo et en prime, je ne me suis pas blessée. Alors, comme le dit le dicton: Pas de changement, pas d'agrément.  

Ce que j'ai appris cette année
Que s'entraîner avec des amis, notamment avec Partner, c'est vraiment l'fun. J'ai aussi fait plusieurs nouvelles rencontres sportives cette année, en vélo surtout. Je compte bien poursuivre sur cette lancée cette année.

Bonne année 2015 à tous! 

7 commentaires:

Zolasoleil a dit…

Bravo pour cette belle année sportive! Que 2015 t'apporte du succès et du plaisir dans tes entraînements!

Pascale a dit…

Oui bravo pour cette belle année. Aucune blessure majeure, c'est d'abord une meilleure année. Bien contente pour toi.

C'est bien vrai, les petites qu'on se glisse, entre amis ou entre inconnus, font parfois un bien plus grand bien qu'on le croit.

Et 3 entraîneurs? Wow, j'aimerais bien un billet où tu décris le pourquoi du quoi plus en profondeur. C'est intrigant. Et ça doit être dur à annoncer ça au coach...

Je vais te suivre avec grand plaisir en 2015. Bonne année!

Pascale a dit…

OH! Il manque « les petites phrases d'encouragements» qu'on se glisse... :)

Isa a dit…

@Zola: Merci, il y a encore des défis au menu cette année!
@Pascale: Merci, tu seras contente d'apprendre qu'il y a un billet en préparation sur les entraîneurs.

Pascale a dit…

Yépi yé! :)

Lise a dit…

C'est vrai que c'est donc difficile d'être fière de soi. Une année bien gérée sans bobo. Vivement 2015 !

Isa a dit…

Merci Lise-la-limette! :)